Françoise

Parlons un peu de moi !

Qui suis-je ?

Qui suis-je ?

J’ai commencé mon parcours auprès des enfants et de leurs parents en tant qu’institutrice puis comme enseignante spécialisée…portée par le désir d’aider, soucieuse de permettre de réveiller le potentiel de l’enfant, mais aussi d’accompagner, rassurer les parents dans leur rôle d’éducateur.

J’ai également passé une licence en sciences de l’éducation pour approfondir mes connaissances en psychologie mais aussi philosophie.

Forte de ces expériences, j’ai décidé de quitter le système de l’éducation nationale pour continuer à aider, à provoquer l’éveil avec d’autres outils :

  • Initiée au Reiki: méthode thérapeutique simple et naturelle, utilisant l’imposition des mains, en dehors de toute religion. Rei-Ki veut dire Energie Vitale Universelle, c’est une puissante méthode d’auto-guérison et de relaxation : elle fortifie le Corps et l’Esprit, restaure l’harmonie et le bien-être spirituel, équilibre la circulation de l’Energie dans le Corps, dissout les blocages, nettoie le corps des poisons et toxines.
  • Formée à la Méthode éducative 3 « C » (Concentration-Calme-Contrôle) auprès d’une relaxologue, professeure de yoga. Cette méthode, approche psycho-corporelle , donne des outils qui permettent de mieux gérer son monde intérieur, développe l’attention, la concentration pour reprendre les « rênes » de sa vie. Le monde des enfants s’est élargi au monde des adultes….j’ai poursuivi la formation comme une démarche personnelle, un outil de transformation intérieure …me rappelant que dans chaque adulte reste l’enfant intérieur avec ses blessures. Nous sommes cette poupée gigogne : enfant-adolescent –adulte, apprenti de la vie..ainsi enfant et adulte vivent sur le même terrain ou même terreau.

  • Initiée à l’utilisation des Fleurs de Bach : Le docteur Edward Bach a pris conscience du lien ténu entre l’état d’esprit, la personnalité du patient et la maladie dont il est atteint. Après des années de recherche, il a mis en relation 38 remèdes à base de fleurs, bourgeons et eau de source avec les émotions …liant ainsi les faiblesses éprouvées et les qualités à développer pour mieux Être. L’utilisation des Fleurs de Bach vient affermir l’idée d’éclairer la personne et de lui laisser la responsabilité de se prendre en main  de mieux se connaître. « Tant que notre âme et notre personnalité sont en harmonie, tout est joie et paix, bonheur et santé. » Dr Edward Bach

Ce parcours en évolution constante m’indique mon chemin…celui de guide…L’éclairage que je pourrais vous donner, vous aidera à regarder les zones d’ombre pour continuer à avancer…

La relaxation

La relaxation :

C’est un moyen d’entrer en contact avec un état de détente bénéfique sur les trois plans : physique, émotionnel, mental. Elle permet de se relier à notre intériorité, en utilisant une respiration plus consciente, en posant une intention (la pensée est créatrice) et son attention sur le moment présent.

On peut y ajouter une visualisation pour mieux dépasser une peur, développer la confiance en soi…

Cette approche permet d’être mieux à l’écoute de son corps (les endroits où les douleurs persistent), à l’écoute de ses émotions et de son mental.

Quand on met le corps au repos, notre attention peut se diriger vers les perturbations liées à nos ressentis du moment ou passés (toujours présents) ou notre perpétuel dialogue intérieur (ou ruminations) et on apprend peu à peu à mieux gérer nos émotions, modifier nos schémas négatifs, diminuer le stress.

La relaxation est un geste d’amour que l’on se porte à soi-même.

« Hubert Benson a validé scientifiquement la pratique millénaire dont toutes les traditions spirituelles de l’humanité connaissent les bienfaits pour la paix de l’’esprit…la relaxation stimule l’immunité…avec une pleine attention en se concentrant tout d’abord sur la respiration puis sur les sensations du corps, les émotions et les pensées »..Thierry Janssen dans son livre «  La solution intérieure-réveillez le potentiel de guérison qui est en vous »

La respiration

Respirer est la fonction vitale par excellence et pourtant quelle attention y portons-nous au quotidien ?

Je remarque que bien respirer ne va pas de soi. Notre respiration est directement liée à nos émotions. Dès qu’elles nous perturbent, notre respiration se modifie.

Que ce soit avec des enfants ou des adultes cette prise de conscience est importante, par exemple, basculer de l’énervement, des pleurs, de la colère qui entraînent une respiration saccadée et rapide à une respiration abdominale qui recentre, calme.

Il est possible d’aller plus loin dans l’utilisation de la respiration, pour gérer une douleur, voire la faire disparaitre.

Pour Thich Nhat Hanh : « Notre respiration unit notre corps, notre esprit, de manière que nous puissions être véritablement présent à la vie »

Pour les mystiques indiens, c’est chose connue depuis cinq mille ans : avec la lumière et la nourriture, l’air est une source essentielle d’énergie. Il est donc possible et intéressant de pouvoir augmenter notre énergie en respirant correctement.

Les soins énergétiques!

Les soins énergétiques

Un soin énergétique, c’est d’abord un moment de profonde relaxation que l’on s’offre pour se rendre disponible à soi-même, ce qui contribue à apaiser le stress, cause de mal -être et de nombreuses maladies. Son objectif est d’élever et d’équilibrer l’énergie vitale pour faciliter la relance des processus d’auto-guérison de façon à retrouver la santé physique mais aussi psychique. Le consultant se porte attention avec l’intention de faire évoluer la situation…

Le thérapeute, en état de réceptivité, tel un canal,  transmet l’énergie d’amour universel. Tout est vibration et énergie, même notre corps, aussi l’énergie envoyée ira là où le corps en a le plus besoin et on peut être surpris. Au départ une douleur peut être ressentie sur un membre alors que l’origine se situe ailleurs c’est le ressenti des mains du thérapeute mais aussi du consultant pendant l’imposition des mains qui  guident vers l’origine du problème.

Ce soin agit sur la globalité de l’Être dans ses dimensions physique, affective, mentale et spirituelle. C’est un excellent outil de prévention des maladies car il faut savoir que la maladie s’inscrit dans l’énergie avant de se matérialiser dans le corps physique.

Ils sont pratiqués depuis la nuit des temps avec l’imposition des mains à même le corps ou à distance.

Ils sont complétés par une écoute active et  bienveillante. Mettre en mots ce que l’on vit, ou ce qui préoccupe est libérateur, d’autant plus quand ils nous sont renvoyés comme le ferait un miroir. Les blessures de notre enfant intérieur sont ainsi entendues…et donc à moitié guéries.

Mon rôle est d’être un révélateur, un guide pour celui qui  demande…pour réveiller votre propre pouvoir de guérison…

« On ne peut guérir la partie sans soigner le tout. On ne doit pas soigner le corps séparé de l’âme,

et pour que l’esprit et le corps retrouvent la santé, il faut commencer par soigner l’âme.

Car c’est une erreur fondamentale des médecins d’aujourd’hui : séparer dès l’abord l’âme et le corps. »

PLATON (437 AV.J.C), Charmides.